Light painting et stop motion à Villeperdue : ateliers découvertes

Samedi 16 novembre 2019, les jeunes Villeperdusiens ont pu s’essayer à la technique du stop motion et du light painting.

Bon, c’est bien, mais qu’est-ce donc que tout cela ??

Le stop motion

Le stop motion, que l’on pourrait traduire par “animation image par image”, est une technique d’animation. Le principe est simple : il faut prendre des photos depuis un point fixe et déplacer un objet ou enrichir le décor petit à petit. Par exemple, on peut faire avancer un objet d’un cm, prendre une photo, recommencer plusieurs fois. Ensuite, on fait défiler ces images assez vite, et le spectateur aura l’impression que l’objet se déplace tout seul. Cette technique prend du temps et il faut quelques essais pour commencer à la maitriser !

Juste ici, vous pourrez trouver le tout premier essai des jeunes de Villeperdue, initiés au stop motion par leur animatrice Maëva Gros.

Deuxième essai d’Hugo et Maxence : on voit que le principe est bien compris !

Il faut de la patience, de l’inventivité et de l’ingéniosité pour faire avancer un bonhomme de papier ! Les adolescents pourront vous le confirmer, c’est plus difficile qu’il n’y paraît.

D’autres stop motion encore plus élaborés suivront peut-être !

Le light painting

Pour l’heure la nuit est tombée, c’est le moment d’essayer une nouvelle technique, de photo cette fois-ci : le light painting, ou la peinture à la lumière. Comment faire ? Il suffit de fixer un appareil photo sur un pied, de régler son temps d’ouverture sur “longtemps” (de 3 à 30 secondes, voire plus, suivant le tableau prévu) et de jouer avec des lampes de poches ou des flashs de téléphones. Pas évidente à maitriser non plus, cette technique permet d’écrire ou de dessiner avec la lumière, de faire des photos effet “fantôme”, de se dédoubler, …

Voici les premiers pas des Villeperdusiens dans la jungle du light painting et de ses possibilités :